A2DBA

Association pour le Développement Durable du Bassin d’Arcachon

Accueil > Evénements > Assemblée générale 2010 - le compte-rendu

Assemblée générale 2010 - le compte-rendu

mercredi 28 avril 2010, par Gérard Ruiz

L’assemblée annuelle de l’association s’est tenue le 10 avril à 10h. au centre culturel du Pyla en présence d’une cinquantaine d’adhérents.

Après avoir remercié les membres présents de leur participation, le président, Jean François Acot Mirande a présenté le rapport moral du Conseil d’Administration pour l’année écoulée.
Il a rappelé les diverses actions menées par l’association A2DBA depuis deux ans, son engagement sur les principaux dossiers touchant à l’environnement du Bassin ou plus spécialement de La Teste :
- mise en place d’une mission de préfiguration d’un parc marin,
- réflexion sur les transports et déplacement sur le territoire du pays du bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre,
- association aux travaux de révision du SCOT avec le SYBARVAL,
- évolution du dossier des prés salés,….

IL a aussi rappelé les divers rapprochements réalisés avec d’autres associations installées sur le Bassin comme l’adhésion à la CEBA ou le soutien à l’ADDU FU.

Il a également souligné les points sur lesquels il souhaitait que notre association s’investisse en 2010 en raison de leur importance pour l’avenir de notre territoire.
Il s’agit bien sur de poursuivre l’action en faveur du parc marin, en étant associés aux travaux de la mission de préfiguration.
Mais il faut aussi être très vigilant sur les choix qui seront faits à travers le futur SCOT qui doit être approuvé à la fin de l’année en cours.
Enfin, la question du dragage du port de La Teste revient au premier plan car le dossier semble aujourd’hui à nouveau bloqué et qu’il devient urgent de nettoyer le port si on veut maintenir son activité professionnelle.

Il s’est par ailleurs félicité du succès des journées de découvertes des prés salés et de la forêt usagère auprès des adhérents et sympathisants et propose que de telles actions soient renouvelées au cours de l’année.

Le rapport moral intégral figure en annexe de ce compte rendu.

À la suite du président, notre trésorier Francis Bégu présente le rapport financier de l’association :

Les finances sont saines, les dépenses s’élevant à 1317,65 € et les recettes à 1335 €.
Au bénéfice de 17,35 € en 2009, il faut ajouter un report de 927,47 € de l’année 2008 en date du 16 mai 2009.
Au 10 avril 2010, le solde s’élève donc à 944,82 €.

Le trésorier précise que l’essentiel des dépenses vient de la location de la salle du Khelus pour les réunions publiques et de l’affranchissement du courrier pour l’envoi de convocations aux diverses réunions aux adhérents n’utilisant pas Internet.

Il indique d’autre part qu’il a renégocié avec la Société Générale la commission de tenue de compte, celle-ci nous le faisant désormais gratuitement, ce qui représentera une économie conséquente sur l’exercice à venir.

A l’issue de la présentation du rapport moral et du rapport financier, le président soumet ceux–ci au vote des membres :

Ils sont adoptés à l’unanimité.

Concernant la cotisation annuelle, celle-ci reste inchangée à 15€ en 2010.

La discussion s’engage ensuite avec les membres présents.

Le premier point est lié à l’élaboration du SCOT. Certains soulignent le peu d’information disponible sur le projet depuis la réunion publique qui s’est tenue fin 2009 à Biganos.
Il est demandé si le SCOT prendra en compte le risque lié à la montée des eaux.
Il semble que la réorganisation de l’agence d’urbanisme chargée de l’élaboration du projet ainsi que la période électorale soient les causes de cet immobilisme.
Le président relancera le président du SYBARVAL pour que notre association soit présente lors des réflexions finales sur ce document très important pour l’organisation future du Bassin.

A la suite d’une demande d’information sur la réunion avec le COBARTEC sur le thème des déplacements, un représentant de ce dernier précise en quoi consiste le projet de tram–train défendu par le Cobartec. Ce projet est particulièrement intéressant et les membres présents lors de la réunion avec celui-ci se sont déclarés prêts à suivre de plus près ce projet.
Il a d’ailleurs été mis sur notre site et consultable par tous.
Si l’ensemble des adhérents se déclare favorable, alors l’A2DBA soutiendra le Cobartec dans sa démarche, notamment auprès des instances politiques compétentes et plus particulièrement la Région.

Un point particulier est fait sur l’état de blocage du dossier relatif au dragage du port de La Teste et le traitement des boues. Celui-ci semble bloqué en raison de l’opposition d’une partie des habitants de la zone de l’Aiguillon. Certains adhérents regrettent la contre-information qui semble être faite sur les nuisances liées à ce projet et sur le faible empressement des divers partenaires publics pour le faire aboutir.
Le représentant du maire de La Teste , M. Ducasse prend la parole pour rappeler la volonté de la commune de faire avancer ce dossier, mais souligne que la complexité de celui-ci et le nombre de partenaires concernés rend cela difficile.
Il est envisagé que, pour faire un point précis sur ce dossier, le bureau de l’association prenne contact avec les collectivités locales concernées (commune et département ) et l’Etat.

Enfin, le vice–président P. Bérillon fait un point d’information rapide sur les travaux dont la poste de La Teste est l’objet, clôturant ainsi un vieux et long débat sur l’emplacement d’une poste moderne.

Dernier point d’information, il est fait état de l’intérêt que portent les adhérents à notre site Internet. Ph.Maréchal qui en assure le fonctionnement et que le bureau remercie pour son engagement efficace, a fait une statistique de ce site : Il a été visité 6000 fois depuis son lancement avec une moyenne de 400 visites mensuelles.
La possibilité d’établir des statistiques sur les articles consultés, a montré que les sujets liés à la mise en place du parc marin ont fortement intéressé nos adhérents.
Il est rappelé que ceux qui le souhaitent peuvent proposer de mettre des articles ou des photos pour rendre ce site plus vivant.

A l’issue de ces échanges le président, constatant que l’ordre du jour est épuisé, lève la séance.

Celle-ci se poursuit un moment par un pot de l’amitié.

Compte rendu établi le 20 avri 2010
Par le secrétaire général

Messages

  • Merci Gérard de ce compte rendu, n’ayant pas pu assister à l’AG pour des motifs qu’il convient aujourd’hui d’oublier, j’avais quand même eu quelques échos...mais c’est mieux de le lire !

  • Messieurs Acot Mirande et Ruiz
    Le résumé de l’assemblée générale de l’association "A2DBA" comporte une contre vérité, je cite : "Il semblerai que le dossier (traitement des vases du port de La Teste de Buch)bloque en raison de l’opposition d’une partie des habitants de l’Aiguillon.
    Faites-vous allusion à l’ADPSO (Association de Défense des Prés salés Ouest) ?
    Faux,car il vous faut savoir que cette association a été créee qu’en mars 2009.......
    L’ADPSO préfère votre autre prise de position, à savoir :
    " le faible empressement des divers partenaires pour le faire aboutir"
    Oui là, vous dites la vérité et la "partie des habitants de l’Aiguillon" le prouve en prenant référence sur une lettre envoyée le 02 / 11 / 2009 à l’ADPSO, par Madame Couteaux Directrice de l’Economie au Conseil général, mais surtout maitre d’oeuvre du projet de traitement des vases testerines,qui établie la seule et unique vérité, je cite :
    " Nous sommes arrivés à un consensus, (Madame Couteaux fait référence des années avant 2008)avec les ostréiculteurs, et en AVRIL 2008 on arrête tout !!!Vous noterez que je n’ai pas donné les raisons de cet arrêt des études, car je ne souhaite pas provoquer de polémique"
    Madame Couteaux indique également :
    "De plus, le lendemein des élections( mars 2008), le Conseil Général n’a pas voulu rentrer à nouveau dans un combat pour convaincre et avancer coûte que coûte les études. Nous avons donc informé les usagers de cette décision".
    L’A2DBA doit prendre conscience et admettre que l’ADPSO n’est pour rien dans le retard du projet de traitement des sédiments portuaires.
    L’A2DBA doit savoir que seul le Conseil Général et le Département sont coupables du peu d’empressement à faire avancer le projet(financement, quais du port à refaire etc....).
    Merci Monsieur Ruiz, de rétablir la vérité dans la position de l’ADPSO, et du pouvoir de cette dernière dans une quelconque responsabilité dans ce dossier.
    L’ADPSO n’a pour unique but : défendre l’environnement des riverains qui sont également des testerins.
    L’A2DBA devrait en prendre conscience, mais surtout aider l’ADPSO dans ses objectifs. Une position relevant plus du laxisme est néfaste venant de votre association devant défendre les causes environnementales et écologiques.
    Vous souhaitant bonne réception,
    Veuillez agréer Monsieur Acot Mirande et Monsieur Ruiz nos plus sincères et cordiales salutation.
    Pour l’ADPSO. Claude Badet.

  • Ce sera très utile pour mon travail de recherche parce que je suis en train d’écrire au sujet de la communication organisationnelle. Comment les organisations utilisent des sites Internet afin de communiquer efficacement à leurs auditoires. Je suis déterminé à faire un excellent document pour que je puisse fièrement l’inclure dans mon cv et faire accepter à mon premier entretien d’embauche.

  • Je voulais vous dire que j’aime beaucoup vos articles et votre site, bonne continuation.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.