A2DBA

Association pour le Développement Durable du Bassin d’Arcachon

Accueil > A lire, à voir > PADD

PADD

samedi 2 mai 2009, par Jean-François Acot Mirande

Lors du dernier conseil municipal, le maire de La Teste a proposé le nouveau Projet
d’aménagement et de développement durable (PADD) de la ville.

La présentation est pour le moins minimale, sans introduction rappelant au moins
- les principes du développement durable.
- les lois d’urbanisme et du PADD.
- les principaux enjeux révélés dans le diagnostic.

Sous une présentation différente dans le classement des orientations générales, c’est une reprise mot à mot du PADD proposé en 2005 par l’ancienne équipe municipale avec malheureusement des retraits et des oublis volontaires d’importance sur des points cruciaux.

1- Les coupures vertes

- La Pinède de Contaut : diminution de la zone verte et du futur parc urbain en bordure du Canal des Landes. Extension de la zone constructible.

- Laurey Pissens : la coupure verte se réduit à un corridor le long de la départementale 217 alors que la majeure partie de cette zone fragile devait être protégée et classée.

2 - Le quartier du Pyla

Il devait être protégé par la ZPPAUP dans ses espaces naturels remarquables. Rappelons que la ZPPAUP était prête à être votée en Mars 2008. Le maire actuel n’en a jamais voulu. Donc la meilleure défense du Pyla a disparu du PADD.

3 - Le quartier des Bordes

Il devient prioritaire pour le développement touristique. Mais pour quelle sorte de tourisme ? Rien n’est précisé ! Rien ne devait se faire dans ce quartier avant d’avoir organisé une voirie et des réseaux normaux dans ce quartier fragile jouxtant les Prés Salés Est.

4- La Protection du Patrimoine

est beaucoup moins complète que dans l’ancien PADD. Surtout au Pyla où devaient être identifiés les éléments architecturaux et identitaires remarquables grâce à la ZPPAUP.

5- Grenelle de l’environnement

On peut noter un ajout banal de quelques lignes
Ceci avait déjà été anticipé dans l’ancien PADD, en particulier pur les économies d’énergies et la construction d’éco-quartiers

En résumé, le nouveau projet municipal n’est qu’une reprise mot à mot de l’ancien PADD mais en plus laxiste et permissif sur les zones cruciales. Beaucoup de temps et d’argent ont ainsi été perdus et un magnifique cadeau est fait aux promoteurs.
C’est la raison pour laquelle il convient de rester très attentif à la manière dont le plan local d’urbanisme qui en résultera fixera les règles d’aménagement de notre ville.

La Teste le 17 avril 2009

Jean François ACOT – MIRANDE
Président de A2DBA

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.